MENU
  • image01
  • image02
  • image03

L'Atelier

Déroulement d'un atelier

La préparation physique est importante avant chaque cours d’improvisation, car elle permet de faire bouger le corps pour réveiller l’esprit, l’imagination, le plaisir de jouer.

Chaque workshop a un thème (clown, bouffons, masques , etc.) qui est construit comme un parcours par étapes. Chaque étape propose à l’élève ce qui lui est utile et ce dont il a besoin pour progresser. L’improvisation, la création est au cœur de ce processus, même si l’on a recours à des textes ou à des scènes déjà écrites pour encadrer le travail.

Ce qui veut dire que l’élève, qu’il ait ou non une expérience théâtrale devra se remettre en question.

La curiosité, l’engagement personnel et le plaisir du jeu auront raison des idées reçues, des habitudes et des inhibitions.

Les ateliers :

Le clown

Dessine moi un rire

« Quand on dit au clown que la nuit est tombée, il regarde par terre »

La recherche du clown est avant tout d'aller à la découverte de son propre clown.

Cette quête repose sur la liberté d’être soi-même et d’en faire rire les autres, d’accepter sa propre vérité. Un enfant est en nous, qui a grandi et que la société ne permet pas de voir. La scène est là qui le permettra mieux que la vie.

Le masque

Se cacher pour mieux se montrer

Le masque permet d’agrandir, de clarifier et d'approfondir le jeu de l’acteur. Tenez un masque devant vous, faites le évoluer dans l’espace. Si son expression change, s’il semble devenir vivant, alors c’est un bon masque pour le jeu. Le jeu du masque est nourri par le plaisir et la force d’imagination de l’acteur. En le portant, l’acteur se cache pour mieux laisser apparaître son monde intérieur, sa fantaisie, sa poésie, son imaginaire.

Par le biais d’improvisations on découvre les règles du jeu masqué, on définit les moteurs de jeu d’une situation, on élabore des canevas, sur une histoire avec des personnages.

Les demi-masques permettent d’inventer des voix qui correspondent aux mouvements et attitudes du personnage et permettent à des textes surprenants d’apparaître pour le plus grand plaisir de l’acteur et du public.

Le bouffon

La découverte de l'étrange folie des bouffons

C'est la liberté de parole du bouffon, qui disait tout haut ce que tous pensaient tout bas qui est le thème de cet atelier.

On s'interroge sur comment se moquer et faire rire.

Mais on découvre que la moquerie, poussée loin devient vite un jugement et confine à la méchanceté. C'est insupportable pour le public.

Alors, pour retrouver cette liberté de parole nous allons transformer nos corps et nos mouvements de façon à apparaître différents, mystérieux, comme si on venait d'ailleurs, d'une autre planète. C'est la découverte de l'étrange folie des bouffons.

Aujourd'hui le bouffon n'est plus seul, les bouffons forment des bandes, ils jubilent, ils ont la santé, sans hiérarchie et sans conflits, ils s'amusent de tout, dénoncent les tabous qui occultent la vérité et la font résonner de façon plus touchante que celle proposée par le journal officiel.

Le personnage

J'espère qu'ils ne me reconnaitront pas

Nous aurons recours, dans cet atelier, à toutes sortes de costumes, de perruques, d’accessoires pour nous amuser à construire ces personnages et leur donner de surprenants comportements, d’étonnants propos dans toutes sortes d’improvisations.

Aller explorer ses phantasmes, ses envies de paraître, de se montrer, d’incarner un rôle S’engager dans ces mensonges avec une grande authenticité dans le jeu, c’est le personnage, que l’on porte devant le public et qui nous fait dire :
J’espère qu’ils ne me reconnaîtront pas !

Le jeu réaliste

A la découverte de tous ces autres nous-mêmes

Cet atelier propose l’étude du jeu réaliste qui s’appuie sur l’observation de la vie quotidienne, à partir de scènes courtes sélectionnées dans un répertoire de films.
Il se rapproche du jeu cinématique.

Il s’agit de dialogues ou de monologues.

Cette approche du jeu réaliste met en évidence la relation entre le texte et le mouvement, les impulsions et la justesse du dire. On cherchera d’abord à agrandir et à amplifier les mouvements intérieurs des personnages pour en découvrir la psychologie et les jouer réalistement. Le travail final sera filmé.

Contact

Nader Farman - Farmaian

Mobile : +32 495 46 34 67

Antispam : le feu est-il chaud ou froid?